La technologie au service d’une meilleure efficacité énergétique

La maîtrise de la consommation énergétique est un enjeu mondial. La bonne gestion des ressources et leur utilisation efficace a un impact immédiat et direct sur leur coût et leur durabilité. L’efficacité énergétique est désormais reconnue comme essentielle à la croissance des économies ainsi qu’à la résilience des systèmes sociaux propres à notre ère. Ce challenge, de prime abord inatteignable au vu de la situation actuelle très préoccupante, peut quand même être remporté grâce à l’utilisation de la technologie. Les experts s’accordent même à dire que sans elle une exploitation raisonnée et optimisée des énergies ne peut être effective à court terme.

 

Pour un futur énergétique durable

 

L’efficacité énergétique est le moyen le plus rapide et le moins coûteux pour parvenir de façon réaliste à un avenir durable en termes d’énergie. De sa production à sa consommation l’énergie est victime de nombreuses pertes dues à des processus d’extraction et de distribution imparfaits et à des modes de consommation inappropriés. Devant l’accroissement phénoménal des besoins en énergie il est urgent d’améliorer l’efficacité énergétique en s’appuyant sur des solutions technologiques éprouvées ou à découvrir. Si le taux actuel d’augmentation de l’efficacité est d’environ 1% par an, les pays industriels comme la France visent les 2,5%. Trois secteurs-clés sont visés: le bâtiment, le transport et l’industrie. Chacun d’entre eux peut bénéficier de solutions technologiques adaptées, comme les bâtiments intelligents pour mieux consommer ou les réseaux énergétiques intelligents pour la distribution.

 

Acheminer mieux pour consommer moins

 

Si l’efficacité énergétique des biocarburants de troisième génération, qui ménagent production d’énergie et agriculture raisonnée, ou la génération photovoltaïque arrivent à adresser certains problèmes de production, c’est l’acheminement et la distribution qui sont les cibles de tentatives d’optimisation. La technologie permet non seulement de tirer le meilleur profit des infrastructures existantes mais aussi de les mettre à niveau pour par exemple exercer un contrôle plus fin des flux. Les réseaux énergétiques intelligents semblent être la solution d’avenir pour optimiser le transport des ressources énergétiques. On peut compter sur les technologies de l’information pour optimiser la circulation de l’énergie sur un réseau où devront se former des alliances inter-secteurs. Cette application des Tics (Technologies de l’Information et de la Communication) donnera d’ailleurs naissance à de nouveaux métiers et sera génératrice d’emplois.

 

L’intelligence vient à la consommation

 

La problématique de l’efficacité énergétique est l’affaire de tous. Si des technologies permettent l’optimisation de la production et de l’acheminement elles se sont aussi imposées pour consommer mieux. Comme en France le secteur du bâtiment est le deuxième responsable des émissions de CO2 il est bien naturel que les opérateurs et les régulateurs nationaux aient mis en oeuvre des solutions technologiques appropriées. Les Smart Grids, réseaux énergétiques intelligents, approvisionnent des Smart Cities capables de communiquer leurs besoins et leurs dépenses. Les technologies informatiques et de communication permettent alors de gérer les ressources de bâtiments plus vertueux en termes de consommation. Le bâtiment intelligent exploite au mieux toutes les ressources thermiques et de ventilation pour optimiser la consommation énergétique. Il peut pour cela compter sur les avancées significatives de la domotique, Internet des Objets et Agents Intelligents compris, pour atteindre ses objectifs. Ceux-ci ne seront en fait vraiment validés que par le comportement de consommateurs sensibilisés aux enjeux comme aux techniques. Ils demeurent le paramètre essentiel de la recherche d’une meilleure efficacité énergétique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *